Mendelssohn: Piano & Cello Works

ALBASite Guadalupe

  • COMPOSITEUR: Felix Mendelssohn
  • OEUVRE: Piano & Cello Works on Period Instruments
  • ARTISTES: Guadalupe López Íñiguez & Olga Andryushchenko
  • LABEL: Alba
  • DATE DE PARUTION: 2019

Guadalupe López-Íñiguez a sorti son premier album avec les œuvres complètes pour violoncelle de Gabrielli et Scarlatti, interprétées sur des instruments d’époque, en 2017. Le disque a obtenu d’excellentes critiques dans le monde entier. Aujourd’hui, López-Íñiguez a choisi Olga Andryushchenko comme partenaire des œuvres de Mendelssohn pour violoncelle et piano. Avec cette configuration, l’enregistrement a un son unique et une sensation de chaleur. Les deux musiciens jouent avec de grands instruments anciens. Olga joue du piano Érard (Paris, 1862), numéro de série 32602, et Guadalupe se produit sur un violoncelle de Claude Pieray (Paris, 1725).

label

CRITIQUE

Un son exécrable

A peine la galette lancée, le son m’interpelle, Très sourd, très basseux … L’écoute en est difficile, c’est vraiment exécrable ! Je me pose alors alors toutes les questions sur ma propre configuration (un enfant a t’il touché aux boutons de ma Hi-Fi, un fil débranché …), mais non, rien de mon coté. je me dis que le son devrait être haut de gamme étant donné qu’il est en SACD 5.0 (d’ailleurs, entre nous, je ne vois pas l’intérêt d’un son 5.0 avec deux instruments). En tout cas la question reste en suspend.

De l’or entre les mains


En cherchant bien à travers le son, on devine le jeu fluide et sensible de Guadalupe, les notes sont d’une extrême sensibilité et pleine de poésie. Le piano d’Olga fait son travail, son accompagnement est bien en place et la souplesse du poignet rend le jeu de Guadalupe encore plus divin. Mais un léger manque de place pour un touché plus suave, mais c’est Mendelssohn qui veut ça.
Ce sont tout de même de belles pages de Mendelssohn que le duo déchiffre sans anicroche. On atteint une plénitude dans « Assai Tranquillo en B MINOR », c’est magnifiquement interprété. Il en résulte un bel album dédié à Felix Mendelssohn avec en prime une petite touche de Finlande.

TECHNIQUE

Les deux musiciennes ont fait l’enregistrement sur des instruments contemporains et après une étude minutieuse du matériel musical. Toutes les infos sont données dans le livret.

Guadalupe López-Íñiguez joue sur un violoncelle de Claude Pieray (Paris, 1725) avec des cordes en boyau et un arrangement instrumental du début du XIXe siècle, ainsi qu’un archet de François Tourte (Paris, 1800).

Olga Andryushchenko joue sur un piano d’Érard (Paris, 1862), numéro de série 32602.

Le son a considérablement fait baisser la note …
Je vous souhaite bonne écoute
Musicalement
Nicolas