Johan Halvorsen

Le second mouvement fait un bien fou par sa beauté et par les canaux qu’elle entrouve

« Johan Halvorsen / Symphony No. 2 « Fate » In D Minor »