Miloš - The Sound of Silence - Album de la semaine CHD

L’histoire du guitariste Miloš blessé à la main

Milos est né au Monténégro et vit à Londres, son album dédié aux Beatles  « Blackbird »  avait été accueilli à l’unanimité, le nouveau était déjà en développement et une grande tournée internationale avait été programmée. C’est alors que Miloš fut frappé par une blessure à la main inexplicable mais dévastatrice. Incapable de jouer, il fut obligé de stopper net toute la tournée et sans savoir s’il pourrait rejouer de la guitare.

Un public formidable m’attendait dans les salles de concert du Royal Albert Hall, en passant par la Chine, le Japon, l’Australie, la Nouvelle-Zélande et les États-Unis. les rêves les plus fous devenaient réalité. Et puis ça: je ne pouvais pas jouer de note.

Milos

Au plus haut de sa carrière, le musicien lauréat de nombreux prix a sombrer dans les bas fonds de sa vie, et c’est cette blessure et tout ce que ça entraîne que Milos fut inspiré, Sound of Silence allait commencé. 

Miloš a parcouru l’Europe pour rechercher l’aide d’experts et suivre divers traitements, mais quand il essayait un nouveau traitement son corps réagissait bien mais comme beaucoup le savent, le corps s’habitue à tout, et c’est comme cela qu’on sombre psychologiquement, de croyances en faux espoirs. Au cours de cette période difficile, il a finalement trouvé un médecin à Zurich qui l’a mis sur le chemin de la guérison. «Une étape à la fois, avec une patience et une analyse insensées, j’ai finalement compris le problème. Tout ne concernait pas seulement ma main… Il est devenu évident que j’avais également subi un épuisement professionnel intense – d’abord physiquement, à la suite d’une surcharge de travail, puis mentalement, sous la pression psychologique nécessaire pour récupérer. « 

L’album « Sound of Silence » est la réflexion personnelle de Miloš sur cette époque. Cela inclut des pièces de guitare classique qu’il a jouées en se reconstruisant à partir de la base, ainsi que des chansons magnifiquement variées qu’il a écoutées lorsqu’il a dû se reposer et s’évader. Les chansons de Milos incluent des chansons telles  que « Sour Times » de Portishead, « Street Spirit » de Radiohead  et  « Famous Blue Raincoat » de Leonard Cohen,  côtoient des pièces pour guitare de Pujol et Tarrega. Étoile saxophoniste et ami,  Jess Gillam  rejoint Miloš pour deux duos mélancoliques, ainsi que le joueur et hang collaborateur régulier de Björk,  Manu Delago  pour une prise très spéciale sur la chanson classique  « Nights in White Satin ». L’ensemble du disque est un instantané émouvant d’un artiste hors pair qui maîtrise parfaitement ses dons musicaux extravagants à un moment critique de sa vie et de sa carrière, et qui est maintenant engagé dans une nouvelle voie.

J’ai travaillé avec Milos tout au long de sa carrière studios. La réflexion sur ce qu’il a vécu au cours des dernières années soulève de nombreuses questions sur les défis quotidiens et les attentes des musiciens. Cela me remplit de joie et de bonheur d’être de retour et, à bien des égards, un musicien plus complet que jamais. Travailler avec Milos sur cet album Decca a été une véritable inspiration.

Alexander Buhr, directeur général du groupe de labels classiques Decca

Cela fait maintenant plus d’un an que Miloš a retrouvé sa santé. Non seulement a-t-il déjà fait des tournées aux États-Unis et en Asie, mais il a également été en mesure d’explorer ce qui s’est passé. Il s’est plongé dans le jeu de la guitare avec un nouveau sens de la compréhension et a profité de chaque occasion pour parler en profondeur et partager ses expériences. autres. L’été dernier, Miloš a fait un retour triomphal sur la scène de concert – et pas n’importe quelle scène, mais celle de l’emblématique Royal Albert Hall de Londres  où, en 2012, il avait donné  le premier récital de guitare solo dans la grande salle , qui a de nouveau été saluée par les critiques. 

Cette année et l’année prochaine, Milos entreprend une  vaste tournée en direct au Royaume-Uni et dans le monde . De plus, il a une nouvelle mission: aider les autres qui se trouvent dans une situation similaire:  «Entre autres choses, je veux commencer une série de conversations inclusives, ouvertes et constructives sur des questions liées à la performance. Tant de choses nous sont inconnues et peu claires. Avec tout ce que j’ai vécu, je ne veux tout simplement pas que d’autres musiciens souffrent en silence. « 

C’est avec ce genre d’histoires qu’on comprends mieux l’aspect psychologique dans une maladie. Pour ma part j’ai vécu un parcours difficile pour ma fibromyalgie, on me parlait toujours de psy, c’était la psychanalyse à gogo. Ils ne comprenaient pas que je souffrais et que mon moral s’était dégradé par la suite, pour eux c’était le contraire (abrutis total). Tout cela pour dire qu’il faut faire attention à l’aspect psychologie il peut être la source de bien des maux mais pas que, toutes les souffrances ne viennent pas de là…