Antheil – Symphony No.1 etc

NOTE GLOBALE: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Partagez votre avis sur cet album via Facebook

Artiste(s): BBC Philharmonic, John Storgards
Compositeur(s): George Antheil
Label: Chandos
Date de sortie: 01/11/2019

Carnet de notes
Interprétation: 5 out of 5 stars (5 / 5)
Qualité sonore: 4.7 out of 5 stars (4,7 / 5)
Bien-être: 4.3 out of 5 stars (4,3 / 5)
Récompense(s):

DESCRIPTION, INFORMATIONS

Dans ce troisième volume d’œuvres orchestrales d’Antheil, John Storgårds et le BBC Philharmonic présentent un recueil de partitions couvrant toute la vie compositionnelle d’Antheil. Écrite au début des années 20, la première symphonie est pleine d’enthousiasme pour Antheil pour la mécanique, et tire des pistes profondes du son dominant de l’ère jazz ainsi qu’un regard nostalgique sur son prédécesseur, ragtime. Antheil considérait cette œuvre comme « une jeune symphonie avec le sentiment de l’été en Amérique orientale ». Pour cela, il s’appuie beaucoup sur ses expériences de sa ville natale de Trenton et de la rivière Delaware située à proximité. Son ballet, Capitale du monde, date du milieu des années 50 et est basé sur une nouvelle de Hemmingway. The Golden Bird a été conçu à l’origine comme une pièce pour piano solo et, dans sa traduction de la pièce de piano à l’orchestre, Antheil démontre une capacité égale à celle de Ravel à penser simultanément dans deux médias musicaux. L’ouverture du concert McKonkey’s Ferry est basée sur une peinture de George Washington et de son armée continentale traversant la rivière Delaware à Noël 1776 à McKonkey’s Ferry, près de Trenton – un événement qui marqua un tournant dans la guerre d’indépendance.

Chandos

COMPTE-RENDU

Dès les premières notes « McKonkey’s Ferry » on ressent une oeuvre puissante avec des cuivres chauffés à blanc et une tribu de cordes pour les accompagner. Puis vient « Capital of the World » et c’est tambour battant que les choses se mènent, avec les bois qui viennent participer à cette grande marche. C’est magistral ce que pouvait écrire George Antheil, et la restitution par le BBC Philarmonic l’est tout autant.

Ces ouvrages sont puissants et ravageurs tant par l’émotion qu’elles y dégagent, par la subtil harmonie des accords, les phrasés joués sur des gammes qui font mouches et par leurs ambiances qui mettent toujours l’auditeur en mouvement.

Ces œuvres transmettent une énergie incroyable !

Nicolas