Back to Bach - Ofra Harnoy

Back to Bach review

Note Globale: [usr 4.6]

Artiste(s): Ofra Harnoy, Mike Herriott
Compositeur(s): Georg Philipp Telemann | Johann Sebastian Bach | Georg Friedrich Handel |
Label: Groupe Analekta, Inc
Date de sortie: 6 septembre 2019

Carnet de notes
Interprétation: [usr 5]
Qualité sonore: [usr 4.5]
Bien-être: [usr 4.5]
Récompense(s): Choix de Classique HD – Album de la semaine

Ecouter l'album en streaming sur Apple Music
Acheter l'album sur Amazon
Un questionnaire sur l'album basé sur la musicothérapie.

[modalsurvey id= »831717264″ style= »click »]

Description, Informations…

Cet album propose certains des grands classiques baroques au violoncelle tels que l’« Air » tiré de la Suite orchestrale nº 3 de Bach, « Bist Du Bei Mir » ainsi que d’autres joyaux moins connus de Allegri et Corelli, interprétés par Ofra Harnoy avec la pro- fonde musicalité et la passion qu’on lui connaît. Dans ses premiers enregistrements baroques, plusieurs œuvres étaient accompagnées par un orgue, un orchestre de chambre ou un clavecin. Sur cet album, au lieu de revisiter les arrangements conventionnels de ces œuvres, Mme Harnoy a choisi un accompagnement aux cuivres dans certaines œuvres, tandis que pour les œuvres de Telemann et Allegri, elle a créé un ensemble en utilisant des techniques de superposition sonore et d’enregistrement multipiste. Bien que ce soit un réel plaisir de l’entendre jouer cette musique en solo, le bonheur est décuplé lorsqu’elle interprète chacune des neuf voix du Miserere d’Allegri. En utilisant la technologie moderne, cet enregistre- ment permet à Ofra Harnoy d’explorer autrement cette musique séculaire et de la présenter aux auditeurs exactement comme elle l’entend.

Mike Herriott, producteur

Compte-Rendu

Des œuvres de Bach qu’on redécouvre complètement grâce à Ofra Harnoy. Elles sont plus faciles à disséquer du fait de l’ensemble réduit et du tempo imposé, un tempo plus doux. Bach laisse de côté sa fougue pour mieux laisser vivre ses sonates et autres partitions de l’album. Le temps semble s’arrêter, et l’auditeur peut apprécier le génie au ralentit de Bach, ralentir pour mieux se relaxer, se détendre avec des œuvres de génie. C’est comme cela que l’on se rend mieux compte que Bach était un génie (bien qu’on le sait déjà). Ça me rappelle Jean-Jacques Goldman qui lors d’un concert s’amusait à reprendre une de ses chansons dans divers styles (reggae, funk, hard-rock…), il y’avait du bon et du très mauvais. C’est pour cela que je tiens à rendre hommage à ces musiciens qui savent réinventer les œuvres et qui ont le courage de le faire. Si cela pouvait se faire plus souvent cela changerait la donne, au lieu de toujours sortir des albums avec les mêmes œuvres jouées au pied de la lettre que l’on n’écoute même pas la plupart du temps. Il est tant d’innover !


Les réponses du questionnaire

[survey_answers id= »831717264″ bgcolor= »#e7baa0″ color= »#e5dace »]


Album de la semaine pour Ofra Harnoy et son album Back to Bach
Mots-clés: Baroque, Violoncelle