Confluences – Josep Colom

NOTE GLOBALE: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Partagez votre avis sur cet album via Facebook

Artiste(s): Josep Colom
Compositeur(s): F. Chopin et J.S. Bach
Label: Eudora
Date de sortie: 01/12/2017

Carnet de notes
Interprétation: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Qualité sonore: 4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)
Bien-être: 4.7 out of 5 stars (4,7 / 5)
Récompense(s): Bien-être, Pure Audio, Choix Classique HD

DESCRIPTION, INFORMATIONS

L’influence de Bach sur la musique de Chopin est apparemment subtile mais puissante. Depuis que le maître polonais a été initié aux compositions de Bach par son premier professeur, Adalbert Zywny, Chopin s’est constamment tourné vers Bach comme point de référence suprême. Cette influence, qui peut être détectée à différents niveaux au cours de ses œuvres, est au cœur de cet enregistrement. La vision exceptionnelle et le talent artistique de Josep Colom font ressortir le lien entre ces deux compositeurs en associant les Préludes de Bach et les Études et Nocturnes de Chopin, ainsi qu’à l’aide de passages d’improvisation finement élaborés qui relient un prélude à une étude ou agissent comme une transition vers un nouveau couple.

Eudora

COMPTE-RENDU

Une main gauche bien en place et une main droite qui tangue entre la mélodie et la technique. Les œuvres sont malgré tout jouées avec brio et le choix des partitions est très bon. L’association entre Chopin et Bach se passe assez bien grâce au jeu assez neutre du pianiste Josep Colom. Mais cette neutralité dérange un peu, le jeu est en manque d’affirmation, de caractère. C’est sûrement fait exprès pour assurer la liaison entre les deux grands compositeurs du CD. Mais cela reste quand même très beau à entendre, la magie des œuvres fonctionne à parfaitement.

La fin est une belle surprise, bravo Josep pour ce moment. Je laisse les mélomanes découvrir cela…

C’est un agréable moment de piano passé dans le salon avec Josep comme invité virtuose. C’est une riche idée que d’associer Chopin et Bach et ce fut un plaisir de l’écouter. Vivement la prochaine fois.