Jolivet & Martin – Œuvres pour flûte et orchestre

Interprétation:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Oeuvre:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Son:4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Bien-être:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Average:4.1 out of 5 stars (4,1 / 5)

APPLE MUSICCLAVES RECORDS

  • Album:  Jolivet & Martin – Oeuvres pour flûte et orchestre
  • Artiste Principal:  José-Daniel Castellon
  • Compositeurs: André Jolivet et Frank Martin
  • Label: Claves
  • Genre: Musique Classique/Musique de chambre
  • Durée totale: 55 minutes
  • Date de sortie d’origine: 10.05.2019 

« Comme beaucoup de flûtistes, je tiens particulièrement à la musique de Frank Martin et encore plus à celle d’André Jolivet, qui a enrichi notre répertoire. Même si les deux compositeurs ont écrit de merveilleux morceaux pour notre instrument, leur approche individuelle à cet égard est tout à fait différente. » José-Daniel Castellon
© (C) Claves Records 2019

CRITIQUE HD

Un album qui nous transporte d’une manière ou d’une autre. La beauté du souffle de la flûte de José-Daniel est exorcisante, tantôt il se fait léger et profond et tantôt il se fait tempête. C’est un jeu que l’Orchestre de Chambre de Lausanne cultive avec le flûtiste. Les phrasés des œuvres d’André Jolivet sont de toute beauté, que ce soit l’orchestre ou bien la flûte. Dans la « Suite en Concert » la relation entre les Percussions Claviers de Lyon et la flûte est comme ambiguë puis complice au cours de quatre mouvements déterminant chacun un caractère bien précis.

La Ballade de Frank Martin se fait inquiétante dans le premier mouvement puis une explosion de virtuosité se donne dans le second. Cette dernière avait été écrite pour Viole d’amour et Orgue, la version la plus connue est celle présente sur le cd; il existe d’autre versions pour « orchestre à cordes ».

Victor Desarzens, celui qui a donné naissance à l’Orchestre de Chambre de Lausanne (1942), était en admiration devant la Ballade de Martin, mais la courte partition ne pouvait être donnée en concert seule. C’est alors qu’il eut l’idée d’orchestrer la « Sonata da Chiesa » avec flûte et orchestre à cordes. Les deux œuvres réunis en spectacle connurent un réel succès.

C’est une grande idée d’avoir réuni ces deux compositeurs assez méconnus « malheureusement » de nos jours. Le livret de l’album est très enrichissant et place sous les projecteurs un instrument aux sonorités merveilleuses, superbe en utilisation phrasée, en questions/réponses … et tellement de poésie s’en dégage. Nous avons là une riche palette que cet instrument peut offrir à nos sens.

MÉDIAS

Frank Martin: Ballade pour flûte, orchestre à cordes et piano (1939-1941)
José-Daniel Castellon
Interview
José-Daniel CASTELLON
Les Journées de la Flute