Mademoiselle in New York review

NOTE GLOBALE: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Artiste(s): Lucienne Renaudin Vary, Bill Elliott & BBC Concert Orchestra
Compositeur(s): Sidney Bechet (Compositeur), Maurice Ravel (Compositeur), Léonard Bernstein (Compositeur), Kurt Weill (Compositeur), Ira Gershwin (Compositeur), George Gershwin (Compositeur), Darius Milhaud (Compositeur), Charles Aznavour (Compositeur), Bobby Hebb (Compositeur), Antonin Dvorak (Compositeur)
Label: Warner Classics
Date de sortie: 04 octobre 2019

Carnet de notes
Interprétation: 4.7 out of 5 stars (4,7 / 5)
Qualité sonore: 4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)
Bien-être: 4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)
Récompense(s): Choix Classique HD, Bien-Être

Ecouter l'album en streaming sur Apple Music
Acheter l'album sur Amazon
Donner votre avis via notre page Facebook

DESCRIPTION, INFORMATIONS

A tout juste 20 ans, la brillante et pétillante trompettiste Lucienne Renaudin Vary n’a pas fini de nous séduire. Révélation aux Victoires de la Musique Classique à 16 ans seulement, Lucienne est un talent hors norme. Avec Mademoiselle in New York, la nouvelle star de la trompette nous entraîne dans un voyage entre Paris et New York. Dans ce nouvel album, les grands classiques (Ravel, Milhaud, Dvorak) côtoient les standards de la comédie musicale américaine (Gershwin, Bernstein) et du Jazz (Bechet, Aznavour). Un superbe album enregistré à Londres avec le BBC Concert Orchestra et la complicité du chef d’orchestre et arrangeur de génie Bill Elliott.

Warner

COMPTE-RENDU

Quelle classe dans le jeu de Lucienne, classicisme et sobriété, ça Swing, ça sonne crooner, ça jazz, bref, ça envoie. Ce qui marque le plus c’est l’effet caméléon du cuivre à Lucienne, son jeu se fond complètement dans la masse, nous pourrions être tromper en croyant que c’est un grand orchestre comme du temps de « René Coll » (chef d’orchestre de variété) où les cuivres étaient mis à l’honneur mais non c’est bien une soliste remarquable que nous écoutons, une soliste et un grand orchestre. C’est impressionnant comment tout cela sonne merveilleusement bien. Lucienne, comme à son habitude, nous sort de notre train train habituel en dépoussiérant les œuvres de son répertoire et du notre du même coup, et nous passe en douce des standards de la musique en général. Et en bonus nous avons l’agréable surprise de l’entendre chanter du « Aznavour » de sa voix douce et fluette (sans vouloir manquer de respect).

Le son est excellent, tous les micros sont bien réglés et nous pouvons entendre toute la technique des musiciens. Ça sonne véritablement bien comme si nous étions à New-York – Times Square (mon rêve).

❤️ L’œuvre « Pavane pour une infante défunte » est somptueuse dans ce nouvel habillage


IDÉES CDs