Sebastian Bohren – Prokofiev Sonate pour violon en fa mineur, op. 80

Artiste(s): Sebastian Bohren, Violin; Andrei Pushkarev, Percussion & Arrangement; Georgisches Kammerorchester Ingolstadt
Compositeur(s): Sergei Prokofiev
Label: Sony Classical
Date de sortie: 10/2019

Carnet de notes
Note Globale: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Interprétation: 5 out of 5 stars (5 / 5)
Qualité sonore: 4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)
Bien-être: 4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)
Récompense(s): Choix Classique HD

Donnez votre avis sur notre page Twitter
Partagez votre avis avec les autres internautes sur notre page Facebook

DESCRIPTION, INFORMATIONS

Au début de cette année, le violoniste suisse Sebastian Bohren a attiré beaucoup d’attention avec son enregistrement en concert de la Sonate pour violon op. 134 de Chostakovitch dans un arrangement pour orchestre à cordes et percussions, voici maintenant le dernier enregistrement d’exception de ce violoniste incroyablement productif et original, avec un chef-d’œuvre qui évoque un cadre sonore sombre pouvant comparativement être entendu comme le miroir de l’atmosphère menaçante de la Grande Terreur stalinienne : avec la Sonate pour violon en fa mineur, op. 80 de Sergei Prokofiev. Pour cette dernière, Sebastian Bohren prolonge pour une nouvelle fois le cadre tonal et enregistre la sonate en concert dans un arrangement pour violon, orchestre à cordes et percussions. L’arrangement que l’on peut entendre sur cet enregistrement a été créé par Andrei Pushkarev, vibraphoniste dans l’ensemble Kremerata Baltica de Gidon Kremer.

© Sony Classical

COMPTE-RENDU

C’est encore du bel ouvrage que nous propose Sebastian Bohren, avec ce merveilleux arrangement de la sonate en fa mineur de Prokofiev, arrangement que l’on doit à Andrei Pushkarev, vibraphoniste dans l’ensemble Kremerata Baltica de Gidon Kremer. Le violoniste a su s’accaparer cette nouvelle version de la sonate avec un jeu tout en subtilités et une parfaite concentration pour développer l’atmosphère pesante et monacale que Andrei a mis dans cette oeuvre.

Ce sont des artistes haut niveau qu’accompagne Sebastian sur cet enregistrement live, Andrei Pushkarev aux Percussions et le Georgisches Kammerorchester Ingolstadt. On ressent une parfaite connexion entre ces musiciens et c’est grâce à cela que l’exceptionnel né et que l’étrange atmosphère a pu prendre place.

Il en ressort une sonate, qui n’en est plus vraiment une, juste dans la forme, fait d’imaginaires, d’étrangetés et de moments magiques. C’est un beau moment de musique à vivre.


Donnez votre avis sur notre page Twitter
Partagez votre avis avec les autres internautes sur notre page Facebook