Tchaikovsky Plus One

NOTE GLOBALE: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

Partagez votre avis sur cet album via Facebook

Artiste(s): Barry Douglas
Compositeur(s): Pyotr Ilyich Tchaikovsky, Serge Rachmaninoff
Label: Chandos
Date de sortie: Novembre 2019

Carnet de notes
Interprétation: 4.6 out of 5 stars (4,6 / 5)
Qualité sonore: 4.7 out of 5 stars (4,7 / 5)
Bien-être: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Récompense(s):

DESCRIPTION, INFORMATIONS

La grande sonate de Tchaïkovski , ou «grande sonate», en sol majeur, est dédiée à Karl Klindworth, élève de Liszt et est jouée pour la première fois à une audition à huis clos par Nikolay Rubinstein, fondateur du Conservatoire de Moscou. . Composés à l’automne 1896, les Six Moments musicaux de Rachmaninoff adoptent des formes musicales d’époques antérieures: nocturne, chanson sans paroles, barcarolle, étude virtuose , thèmes et variations. Rédigé à la hâte afin de respecter le délai de la commission (Rachmaninov, âgé de 23 ans, avait désespérément besoin de fonds), cet ensemble témoigne de sa virtuosité et regorge de musique à venir. Barry Douglas écrit: «Ce projet d’enregistrement avec Chandos Records est un hommage personnel à de grands chefs-d’œuvre du répertoire russe. Je suis un pianiste irlandais qui, néanmoins, ressent une profonde affinité avec la culture russe et le ressentait bien avant même que je n’aie eu la chance de remporter le Concours Tchaïkovski en 1986. Notre propre compositeur et pianiste virtuose John Field, qui a inventé le Nocturne J’ai enseigné à toute une génération de musiciens russes, fait fermenter le lien entre l’Irlande et la Russie, et je suis très fier d’aider à maintenir cette synergie vivante! ‘

Chandos

COMPTE-RENDU

Il est assez difficile, il faut bien l’avouer, de trouver son bonheur dans la seconde sonate de Tchaïkovski dite ‘la grande sonate’ tant elle manque d’inspiration et qu’elle puise du côté de Schumann et Chopin. Barry douglas, le pianiste irlandais, essaye de nous rendre cette sonate un peu plus amical pour nos oreilles avec sa technique et son émotion, il a le mérite de réussir quelque peu et c’est bien là une chose difficile à réaliser. On sent vraiment qu’il y met son cœur et son jeu est fluide mais sa technique prend le dessus plus que sur une quelconque émotion, ce qui sera ardu de faire car il n’y a aucune émotion à la base ou très peu. Méditation en revanche est bien plus dans l’émotion et le pianiste l’interprète à merveille. Il envoi à chaque début de phrasé une tension différente. C’est de toute beauté et ça coule tranquillement. Les moments musicaux de Rachmaninov sont d’une beauté incroyable, le pianiste les interprète avec retenue mais ses émotions arrivent à passer dans le même câble que la technique. Barry Douglas nous a donné un récital tout en finesse avec un certain recul. Nous aurions pu être caché dans un recoin de la pièce cela aurait été pareil. Ce fût également un moment intime pour Barry, ce genre de moments où quelque chose nous perturbe et que l’on quitte son lit pour aller jouer quelques notes sur son piano afin d’évacuer cette petite chose qui nous dérange. C’est un de ces moments que l’on vit dans le cd de Barry Douglas.

❤️ Le plus beau des moments musicaux reste ‘Andante Cantabile’