Live: La Khovanchtchina de Moussorgski

Ce soir à 19 heures Rai Radio 3 diffusera l’opéra de Moussorgski « Khovanchtchina » en direct Alla Scala Milan.

La Khovanchtchina est un opéra posthume en cinq actes de Modeste Moussorgski, d’après un livret qu’il a lui-même rédigé en s’inspirant des événements de la Révolte de Moscou de 1682 ainsi que des autres révoltes des streltsy de 1689 et 1698.

RÉSUMÉ

À la fin du XVIIème siècle, avant l’accession au trône de Pierre le Grand, le Prince Ivan Khovanski, chef des « Streltsy » (archers qui sont constitués en armée) veut s’allier aux Vieux-Croyants pour perpétrer un coup d’état destiné à mettre fin aux réformes impériales en plaçant son propre fils, le Prince Andréï Khovanski, à la tête du pays. Emeutes, assassinats, complots machiavéliques vont opposer trois clans déterminés à l’emporter à tout prix : le parti des réformateurs représenté par le Prince Galitsine ; la coalition familiale des féodaux séditieux, les Princes Khovanski ; et le groupe des fanatiques religieux incarnés par leur intransigeant chef, Dossiféï. Tout s’achèvera tragiquement par un spectaculaire suicide collectif.


CASTING

  • Ivan Chovanskij, Mikhail Petrenko
  • Andrei Chovanskij, Sergey Skorokhodov
  • Vasily Golitsyn, Evgeny Akimov
  • Šaklovityj, Alexey Markov
  • Dosifej, Stanislav Trofimov
  • Marfa, Ekaterina Semenchuk
  • Susanna, Irina Vashchenko
  • Scribe, Maxim Paster
  • Emma, Evgenia Muraveva
  • Le pasteur luthérien, maharram Huseynov
  • Varsonof’ev, Lasha Sesitashvili Kuz’ka
  • / Streshnev, Sergei Ababkin
  • Deux Streltsy, Eugenio Di Lieto , Giorgi
  • Lomiseli L’homme de confiance du prince Golicyn, Chuan Wang
  • Choeur et orchestre du Teatro alla Scala,
  • Direction Valery Gergiev
  • Scènes de Mario Martone
  • Costumes de Margherita PalliUrsula Patzak

AUTOUR DE L’ŒUVRE

Après avoir envisagé un Bobil et participé au projet avorté d’une Mlada écrite en collaboration, Moussorgski entreprend Khovanchtchina vaste fresque historique, nommée par lui cette fois « drame populaire collectif », qu’il laisse presque achevée (1872-80), mais non orchestrée. L’œuvre sera longtemps présentée dans une version totalement réécrite par Rimsky Korsakov.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *