Mozart ce rigolo

L’ Orchestre du siècle des Lumières a récemment joué le concerto avec son principal cor, Roger Montgomery, avec les notes du manuscrit de Mozart projetées sur le mur derrière l’orchestre.

Mozart fut un grand génie de la musique mais il n’en était pas moins farceur.

Il avait un ami, Joseph Leutgeb, qui était un grand joueur Cor et Mozart lui écrivait des concertos. Un jour il a voulu faire une farce à son ami et a écrit pleins de petites choses rigolotes.

« Allez courage », « Et toi le cul » et « Dieu merci, ça suffit ».
À un moment donné, Mozart marque la partie d’orchestre «Allegro» et le cor solo «Adagio» – Mozart pense clairement que les joueurs de cor ont tendance à traîner. 
Il a également utilisé quatre couleurs d’encre dans la partie solo pour confondre Leutgeb.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *