BEETHOVEN: STRING QUARTETS, OP. 18 review

Note Globale: 4.4 out of 5 stars (4,4 / 5)

Artiste(s): Quatuor Sine Nomine
Compositeur(s): Ludwig van Beethoven
Label: Claves
Date de sortie: Version Numérique 6 août 2019 / Janvier 2020 Version physique

Carnet de notes
Interprétation: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Qualité sonore: 4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)
Bien-être: 4.3 out of 5 stars (4,3 / 5)
Récompense(s): Choix de Classique HD

Ecouter l'album en streaming sur Apple Music
Acheter l'album sur Amazon
Un questionnaire sur l'album basé sur la musicothérapie.

Description, Informations…

Les remarquables quatuors Opus 18 de Beethoven sont pleins d’énergie et de variété, optimistes mais passionnés, débordants d’invention et d’enthousiasme.

Classique HD

Compte-Rendu

Qu’il est doux de se promener dans les jardins des quartets de Beethoven. Ces jardins là ont une âme qui vous remplit d’émotions et injecte son doux parfum aux multiples fleurs pour mieux vous toucher au cœur, un cœur qui diminuera son tempo pour vous mettre en phase de relaxation et ralentir votre souffle. C’est tellement beau un quatuor à cordes, c’est rassurant, tranquillisant… Seize cordes qui résonnent en harmonie, qui délivre ce son si particulier, il est dur de le décrire, vulgairement nous pouvons dire qu’il a cette saveur boisé. Le quatuor en fa majeur est le plus long et le plus brillant de la série et possède une vitalité heureuse. Le quatuor numéro 3 est plutôt calme et doux dans son ensemble mise à part le presto fougueux du final. Point de dynamique forte il en résulte un climat de rêverie méditative comme une transcription musicale d’un état qui était souvent celui du musicien dans son adolescence solitaire. Le quatuor numéro 2 évoque Haydn et c’est sans conteste le numéro 5 qui se réfère à Mozart. Dans l’Adagio du sixième quatuors la mélancolie et la joie s’affrontent, ce combat est déchirant, bouleversant et d’une telle beauté. Beethoven n’ignorait pas sa surdité qui allait l’enfermer à jamais. Il est très difficile qu’une personne admette son handicap, c’est au moment où celui-ci est reconnu qu’un combat intérieur fait rage, certains s’en sortent avec honneur et d’autre reste enfermé dans cette pièce sans porte. Chez Beethoven il semble que l’acceptation (la joie dans le quatuor) ait pris le dessus.

Le Quatuor Sine Nomine livre une somptueuse copie et rend un bel hommage à ces quartets Op. 18 qui sont aussi divers en esprit qu’en style.


Les réponses du questionnaire

Qu'avez-vous pensé de cet album ?

4.00 / 1 votes

Au cours de l'écoute avez-vous pensé à un souvenir où avez-vous imaginé une situation, une histoire... ?

Un souvenir 0 / 1

0%

Une imagination 1 / 1

100%

Rien du tout 0 / 1

0%

Était-ce Agréable ou Désagréable ?

Souvenir agréable 0 / 1

0%

Souvenir désagréable 0 / 1

0%

Imagination agréable 1 / 1

100%

Imagination désagréable 0 / 1

0%

Qu'avez-vous le plus aimé dans cette musique ? (3 choix possibles)

Sa simplicité 0 / 2

0%

Sa complexité 0 / 2

0%

Son rythme 0 / 2

0%

Sa mélodie 0 / 2

0%

L'instrument principal 1 / 2

50%

Sa gaieté, sa bonne humeur 0 / 2

0%

Sa douceur, sa tendresse 1 / 2

50%

Autre 0 / 2

0%

Rien en particulier 0 / 2

0%

Aimeriez-vous faire connaître cette musique à l'un de vos proches ?

Oui 1 / 1

100%

Non 0 / 1

0%

Mots-clés: Beethoven, Quatuor, Violon