Bruckner: Symphonie no. 7 review

Note Globale: 4.1 out of 5 stars (4,1 / 5)

Artiste(s): Alan Gilbert & NDR Elbphilharmonie Orchester
Compositeur(s): Bruckner
Label: ℗ 2019 Sony Music Entertainment Germany GmbH
Date de sortie: 6 septembre 2019

Carnet de notes
Interprétation: 4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)
Qualité sonore: 3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)
Bien-être: 4 out of 5 stars (4 / 5)
Récompense(s): Choix de Classique HD

Ecouter l'album en streaming sur Apple Music
Acheter l'album sur Amazon
Un questionnaire sur l'album basé sur la musicothérapie.

Description, Informations…

Alan Gilbert est le nouveau chef principal de l’orchestre NDR Elbphilharmonie. Juste à temps pour le début de sa première saison en septembre 2019, le chef d’orchestre américain, chef principal du célèbre New York Philharmonic de 2009 à 2017, a enregistré le premier enregistrement avec son orchestre à l’Elbphilharmonie Hambourg: la célèbre Symphonie No. 7 de Bruckner, avec sa première mondiale Leipzig en 1884, le compositeur fit la percée décisive. Surtout avec le célèbre adagio cette œuvre a connu un énorme succès du vivant de Bruckner et la symphonie reste l’une des œuvres les plus connues et les plus belles du répertoire central symphonique-romantique. Même Johann Strauss Jr. a été émerveillé par cette symphonie: « Je suis profondément touché, c’est l’expérience musicale de ma vie. »

Label Sony Classical

Compte-Rendu

La Symphonie No. 7 d’Anton Bruckner est l’oeuvre la plus jouée en concert. Cet enregistrement à l’Elbphilharmonie est riche en sonorité et en intensité, Alan Gilbert & NDR Elbphilharmonie Orchester ont tout ce qu’il faut pour faire vivre cette symphonie tout en fluidité et non mécaniquement. L’orchestre de l’Elbphilharmonie la rend plus humaine et mélodique, et l’on comprend mieux tout le sens de l’oeuvre et surtout de son adagio poignant comme une façon de retenir son vénéré Wagner. C’est surement l’adagio le plus touchant des œuvres Brucknérienne. Le désespoir et le réconfort se chamaille, mais c’est toujours le sentiment positif qui sort vainqueur. Le Scherzo est dansant sur un air populaire que les violons jouent. Le dernier mouvement fait éclater pour la dernière fois le thème du premier mouvement.

Voilà une version qui allie bien puissance et sentiments. Le NDR trouve là un parfait équilibre et c’est un bonheur de l’écouter. Cet album met la barre haute par rapport aux anciennes versions. Dommage que le son ne soit pas à la hauteur…


Les réponses du questionnaire

Qu'avez-vous pensé de cet album ?

4.00 / 1 votes

Au cours de l'écoute avez-vous pensé à un souvenir où avez-vous imaginé une situation, une histoire... ?

Un souvenir 0 / 1

0%

Une imagination 1 / 1

100%

Rien du tout 0 / 1

0%

Était-ce Agréable ou Désagréable ?

Souvenir agréable 1 / 1

100%

Souvenir désagréable 0 / 1

0%

Imagination agréable 0 / 1

0%

Imagination désagréable 0 / 1

0%

Qu'avez-vous le plus aimé dans cette musique ? (3 choix possibles)

Sa simplicité 0 / 3

0%

Sa complexité 0 / 3

0%

Son rythme 1 / 3

33.33%

Sa mélodie 1 / 3

33.33%

L'instrument principal 0 / 3

0%

Sa gaieté, sa bonne humeur 0 / 3

0%

Sa douceur, sa tendresse 0 / 3

0%

Autre 1 / 3

33.33%

Rien en particulier 0 / 3

0%

Aimeriez-vous faire connaître cette musique à l'un de vos proches ?

Oui 1 / 1

100%

Non 0 / 1

0%

Mots-clés: