Circa 1700: Purcell et his Generation

Un beau mariage entre l’Angleterre et l’Italie, en gardant le meilleur des deux 

Ce premier volume est consacré à l’histoire de la musique de chambre londonienne.

Dur de croire que le violon avant le XVIIe siècle était mal aimé dans les cours britanniques. « Heureusement » la disparition de Cromwell laissa place à la musique instrumentale et à Henry Purcell qui introduit le violon en Angleterre, jusqu’à là réticente à cet instrument d’Italie, de manière subtile.

Le contexte est placé et c’est ainsi que peut se développer la musique instrumentale, nourrie des derniers feux de la tradition anglaise et des nouveautés européennes.

Ce premier volume de l’Ensemble La Rêveuse nous offre ces magnifiques sonates bercées d’Italie et soupoudrées d’Angleterre. Un savant mélange que nos musiciens savent nous concocter dans chacun de leurs albums.

C’est un délice, un voyage par dessus la manche, dans les cours et j’aime à imaginer sur les routes des campagnes anglaises. Ne serait-on pas un peu en écosse, voir même l’Irlande ? « Oh ce n’est que mon voyage après tout. » Mais ces musiciens là, vous emmènent où bon vous semble !

Entendre cette Flûte accompagnée par le clavecin et ce violon qu’on devine de plus en plus anglais. J’aime entendre ce théorbe et cette basse de viole. Des cordes dans toutes leurs splendeurs ! Tout sonne à merveille, cette musique prend tous nos sens. Que c’est doux de s’y perdre. Vite vite le prochain opus !

Merci l’Ensemble La Rêveuse pour tous ces moments passés en votre Talent.

Label Mirare

En Hi-res chez Qobuz 24 bits – 96.00 kHz

Son Hi-res
Son Hi-res