Edgar Moreau Offenbach – Concertos pour violoncelle Gulda

Le jeune prodige Edgar Moreau interprète deux splendides concertos pour violoncelle peu connus.Moreau est rejoint par le chef d’orchestre Raphaël Merlin et le dynamique collectif de chambristes Les Forces Majeures. Raphaël Merlin a fondé Les Forces Majeures, collectif de chambristes, ensemble dynamique et polyvalent (répertoire traditionnel, création, jazz…), qui reçoit immédiatement un succès international, notamment pour son disque consacré à « Rossini » et enregistré avec la mezzo Karine Deshayes (disque paru en 2016 pour le label Aparté).

Le Répertoire L’ambitieux Grand Concerto en sol majeur d’Offenbach se termine par un feu d’artifice militaire, œuvre magnifique et qui demande une très haute virtuosité. L’œuvre de plus de quarante minutes est éprouvante pour le soliste. Tandis que le très rare Concerto pour Violoncelle de Friedrich Gulda est une œuvre aux multiples couleurs et dans un style très éblouissant.

L’interprétation

 » En concerto ou en musique de chambre comme en récital, son aisance sidère : on jurerait qu’il a tout joué dans une autre vie!  » Diapason Magazine

Edgar Moreau est sans conteste l’un des plus talentueux archets français. Il signe, avec l’Orchestre, une prestation de toute beauté révélant ainsi toute la splendeur de ces deux merveilleux concertos.La prise de son

Je dois bien l’avouer, le Master de cet album n’est pas parfait. On a l’impression que le son est bouché, enfermé dans une caisse. Cela a tendance à effacer certains instruments du champ sonore. Et malheureusement cela coûte à la définition de l’enregistrement. Et l’écoute s’est faite en Hi-Res 24-Bit 96.0 kHz, c’est vous dire ! Quel dommage de faire de la Haute Résolution aussi pauvre en couleurs…