Jean-Paul Gasparian – Chopin

Interprétation:4.5 out of 5 stars
Oeuvre:5 out of 5 stars
Son:4 out of 5 stars
Bien-être:4.5 out of 5 stars
Average:4.5 out of 5 stars

APPLE MUSICEVIDENCE

  • Album:  Chopin
  • Artiste Principal:  Jean-Paul Gasparian
  • Compositeurs: Frédéric Chopin
  • Label: Evidence Classics
  • Genre: Musique Classique/Piano
  • Durée totale: 01:14:03
  • Date de sortie d’origine: 17 mai 2019 

Dans son premier disque salué par la critique, Jean-Paul Gasparian avait démontré que sa technique lui permettait de se mesurer aux géants de la musique russe et que son jeu robuste était capable de sensibilité. Son deuxième opus, consacré cette fois à Chopin, vient confirmer ces qualités. Il faut dire que les quatre Ballades représentent un sacré morceau de bravoure où Jean-Paul Gasparian brille particulièrement. Et si le pianiste français fait preuve de rigueur, il s’abandonne aussi volontiers au lyrisme et à la beauté de ces pages, des Nocturnes aux Valses en passant par les Polonaises. La ligne, toujours élégamment mise en valeur, et la plénitude de l’expression font de cet album un jalon dans la discographie du jeune pianiste et plus généralement dans celle de Chopin.
© (C) Evidence 2019 Copyright

CRITIQUE HD

Autant de différents sons que de doigts

Frédéric Chopin

Que d’élégance et d’assurance dans ces Ballades qui ouvrent l’album. Jean-Paul est impressionnant dans sa technique, les superbes mélodies et les diverses formules rythmiques, tout est fluide (s’en est même impressionnant). On peut entrevoir par là la porte qui donne dans le Hall of Fame des grands interprètes de Chopin. La « Valse en E minor » est d’une éloquence qui en déroutera certains. La main gauche est majestueuse dans les sublimes « Nocturnes », les arpèges conduisent la mélodie droit au cœur. Le pianiste se fait poète. Quant à la main droite elle s’extrait de tout apprentissage antérieur afin de fournir l’émotion de l’instant présent. Nous savons que la musique de Chopin se joue avec grâce et fougue, « Autant de sons que de doigts » disait le maître. La mystérieuse et moderne « Ballade No. 4 en F minor » est tendresse et puissante à la fois.

Gasparian sait très bien faire le vide. C’est impressionnant de ressentir l’absence de toute futilités qui pourraient venir gêner son interprétation; faire le vide, enlever toutes pensées et chercher la plus grande concentration. Chopin demande trois qualités essentielles: Passion, Précision et Lucidité. J’aime à penser que Jean-Paul Gasparian est de cette trempe ?!

Mesdames et Messieurs, Chopin est de sortie !