Locatelli & Nante: Le fil d’Ariane

Interprétation:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Oeuvre:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Son:4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Bien-être:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Average:4.1 out of 5 stars (4,1 / 5)

EVIDENCEALBA

  • Album:  Le Fil d’Ariane
  • Artiste Principal:  Marianne Piketty, Le Concert Idéal
  • Compositeurs: Pietro Antonio locatelli & Alex Nante
  • Label: Evidence
  • Genre: Musique Baroque
  • Durée totale: 01:05:26
  • Date de sortie d’origine: 10 mai 2019  

Tel Thésée déroulant le fil confié par Ariane pour retrouver son chemin dans le labyrinthe du Minotaure, Marianne Piketty se repère dans le labyrinthe du temps en inventant le passage du baroque vers notre présent. Pour ce faire, elle redonne forme et vie à Ariane en croisant les voix de Pietro Locatelli et Alex Nante. Car le mythe a inspiré et inspire encore. Locatelli, violoniste et compositeur aussi prodigieux que Vivaldi, a mis en musique l’abandon d’Ariane : Il Pianto d’Arianna dit la douleur de la liberté qui sépare et témoigne, sur le mode virtuose, de la puissance de l’imaginaire. Audacieuse passeuse de musique, Marianne Piketty donne corps à ce voyage dans le temps en réinventant, projet après projet, la forme adéquate du concert, qu’il soit live ou enregistré. C’est pourquoi les musiciens qu’elle réunit autour d’elle se répondent au nom de Concert Idéal, un projet rêvé que ce nouvel album concrétise !
© (C) Evidence 2019 Copyright

CRITIQUE HD

On raconte que le compositeur Locatelli était un féru de technique au violon et qu’il pouvait, avec toute sa ferveur, casser jusqu’à 12 violons par an. Mais il savait très bien être un fin mélodiste.

Alex Nante est un compositeur argentin qui, dans ses œuvres, cherche le mystère et l’accession vers une forme plus spirituel. Tel un labyrinthe conçu par Locatelli, Alex Nante sera le fil conducteur afin de ne pas se perdre dans ce chemin qui nous mènera du baroque à notre présent. Guider par Marianne Piketty accompagnée du superbe ensemble « Le Concert Idéal ».

Les labyrinthes en musiques se sont multipliés au moment même où ceux des jardins se développaient. Comme celui de Versailles conçu par Le Nôtre en 1665.

Now Playing: C’est comme un vent venu du fond de l’âme que commence l’album.
Puis tout s’anime, ou se réanime, avec cette « Introduction théâtrale Op. 4 », cordes, clavecin sont au rendez-vous, et c’est dans cette verve que le ton du récital est donné.
Tel un phare dans la nuit le fil d’Ariane vient s’entremêler dans ces concertos d’une grande beauté.
C’est joué avec une telle passion et une telle ferveur qu’on s’accroche au fil qu’Alex Nante déroule afin de ne pas se perdre dans ce labyrinthe de tonalités. « Le Concert Idéal » nous apportent encore plus de spiritualité par son jeu en phase avec l’ambiance donnée par Marianne Piketty. La violoniste fait revivre Locatelli de ses doigts agiles; sa technique est sans faille et c’est un délice d’écouter les prouesses de ces musiciens et de se perdre avec eux.
C’est véritablement un très bel écrin de musique que nous avons là ! Le clavecin fait très bien son travail. Il donne une saveur particulière à l’ensemble. Il est comme le témoin du temps.

Nous avons traversé un labyrinthe en se tenant au fil d’Ariane afin de ne pas se perdre; du baroque nous sommes arrivés sans encombres à notre présent. « Tout le monde descend ! ».