Rossini – Sigismondo (Live)

Artiste(s): Hera Hyesang Park, Marianna Pizzolato, Keri-Lynn Wilson, Münchner Rundfunkorchester
Compositeur(s): Gioachino Rossini (1792 – 1868)
Date de sortie: 2 août 2019
Label: BR Klassik

APPLE MUSICBR Klassik


Le chef-d’œuvre de Rossini est à peine connu mais il est à découvrir d’urgence. L’enregistrement s’est fait en public au Théâtre de Munich été joué le 14 octobre 2018 en version concert et dans sa langue d’origine avec des interprètes connaissant parfaitement le style de Rossini. Au casting de cette belle production, la mezzo-soprano Marianna Pizzolato, le ténor Kenneth Tarver et la soprano Hyesang Park. De plus, le choeur du Bayerischer Rundfunk est aussi au cast avec le Munich Radio Orchestra joue sous la direction de Keri-Lynn Wilson.


C’est un très bel opéra ce peu connu « Sigismondo« , des chansons délicieuses à souhait, une trame succulente et les mélodies sont chantantes, joyeuses, la partition est excitante, avec la section de Brass qui est percutante et les cordes sont d’une grande générosité, soutenue par des vents délicieux, il suffit d’écouter l’introduction pour se rendre compte qu’on va déguster des mets délicieux … Jetez vous sans réserve sur ce repas de très très bon goût, l’indigestion est impossible.


Le son est d’une excellente qualité avec une belle clarté des instruments. L’album est également disponible en téléchargement en Hi-Res 24 bits / 48Khz.


Coté Bien-Être l’album dégage une belle énergie qui vous fera passé un moment de plaisir et vous mettra dans de bonnes conditions pour vous rendre d’une humeur joyeuse.

COTATION & DISTINCTION

Distinction: Choix Classique HD

Notes Techniques:

Interprétation:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Répertoire:4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Son:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Average:4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)

Note de Bien-Être: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

<< Voir les résultats du sondage >>

Argument: Sigismondo, roi fictif de Pologne, a condamné son épouse Aldimira à mort en raison de ses infidélités il y a plusieurs années, il est à présent presque devenu fou de remords et de culpabilité. Il ignore encore que cette infidélité présumée d’Aldimira n’est qu’une intrigue de son premier ministre Ladislao, dont Aldimira avait repoussé les avances et qui s’est ainsi vengé, désirant par ailleurs que le roi épouse sa sœur Anagilda. Par ailleurs Ulderico, le père d’Aldimira, est encore en guerre contre Sigismondo. Cependant Aldimira n’est pas morte, et vit sous la protection du seigneur Zenovito dans les bois de Pologne, c’est alors que Sigismondo arrive précisément à la hutte de Zenovito. Il croit qu’Aldimira est la fille de ce dernier, il entend néanmoins la faire passer pour sa propre fille, de fait de sa ressemblance avec son épouse défunte, et l’utiliser pour mettre un terme à la guerre contre Ulderico. Aldimira se prête au jeu de la double tromperie. Entre-temps, Ladislao a convaincu Ulderico que Sigismondo le trompe, ce pourquoi Ulderico ne veut reconnaître celle qui est pourtant sa propre fille. Alors que Ladislao fait à nouveau des avances à Aldimira, elle le repousse et il choit, tombant sur la tête et confessant sous le choc tous ses méfaits. La guerre cesse alors, Aldimira est à nouveau reine, Ladislao et Anagilda sont même pardonnés.

Wiki