Saint-Saëns, Debussy, Lekeu. Quatuor Ellipse

AD VITAMAPPLE MUSICHI-RES QOBUZ

Interprétation:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Oeuvre:4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Son:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Bien-être:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Average:4.9 out of 5 stars (4,9 / 5)

La douceur et le bien-être sont de mises dans cet album du Quatuor Ellipse.
Les harmonies qui sont dégagées par les cordes sont somptueuses.
L’alto et le violon font naître des sonorités exquises, que c’est beau ces cordes quand elles jouent à l’unisson. C’est étrange mais on peut ressentir une forme de douceur quand les archets touchent les cordes. Moi personnellement je n’avais jamais entendu cela !
Chacun donne un peu de lui-même, et c’est quand l’osmose est là qu’on arrive à voler quelques instants délicieux à ces concertistes de talents !

Le Molto Adagio est touchant, il nous transmet une sorte de message, une prière pour certains et une phrase que l’on aurait envie d’entendre pour d’autres; un encouragement; la voix de quelqu’un qui est parti … Tellement de choses que notre cœur peut et voudrait entendre.

Mon âme est triste à en mourir

Épigraphe de l’oeuvre venant du nouveau testament: (St Matthieu, St Marc)

Sur le plan technique, j’ai entendu du pizzicato formidable et j’ai même cru surprendre du « Pizz à la Bartók » … je me trompe surement …

L’image stéréo est précise à un point que l’on peut entendre la composition des accords, tonique, tierce, quinte, septième … dans cet ouvrage les harmonies sont un délice et tout est fait pour nous transporter vers le renouveau de la musique Française. Et nous sommes tellement pris dans cette déferlante de tendresse et de sensibilité, que lorsque nos yeux s’ouvrent, nous avons le sentiment d’avoir vécu un petit bout de vie fort en cœur.
Dieu que la musique est belle !

Album de la semaine du 03 avril au 10 avril 2019