Schubert: Music for Violin, Vol. 1

Artiste(s): Die Kölner Akademie, Ariadne Daskalakis, Paolo Giacometti, Michael Alexander Willens
Compositeur(s): Franz Schubert
Date de sortie: 2 août 2019
Label: BIS

APPLE MUSICBIS


Composée en 1827, alors que Schubert avait déjà écrit ses symphonies, ses quatuors à cordes, ses sonates pour piano et des centaines de chansons, la conclusion de Fantasy in do major est une autre affaire. Pièce substantielle en quatre sections, elle contient une écriture difficile pour les deux instruments, démontrant ce que le maître Schubert était lui-même sur les deux. Ariadne Daskalakis a rassemblé toutes les œuvres de Schubert pour violon. Tout à fait à l’aise avec les instruments baroques et modernes, elle a choisi de les interpréter dans un contexte historique, aux côtés de Paolo Giacometti, sur un pianoforte de Salvatore Lagrassa, de v. 1815 et le groupe de l’époque Die Kölner Akademie dirigé par Michael Alexander Willens.

BIS Records

Nicolas qui s’évade en écrivant: La musique de chambre de Schubert était souvent destinée à sa famille ou à ses amis. Il devait y avoir de belles soirées chambriste à l’époque; cela fait rêver et cela s’est perdu. Désormais nous écoutons la musique le plus souvent seul, au casque, chez soi… Mais cette nouvelle façon de faire à aussi ses bienfaits, la musicothérapie ! La musique nous procure tant de plaisirs. Et c’est justement la raison de cet article, le CD « Schubert, musique pour violon » est un bijou de douceurs, il fait grand bien, il est apaisant, c’est une galette où l’on trouve toujours la fève.

Le Rondo à la première plage est une mise en bouche quatre étoiles. Et que dire de la Sonate pour violon N°3, elle a l’essence de Beethoven et un lyrisme certain. Pour Fantasia qui referme l’ouvrage, c’est une démonstration de haute voltige pour le violon d’Ariane Daskalakis (les triples croches, les roulades ininterrompues, toujours en chromatisme) et pour le pianiste Paolo Giacometti ( les grands arpèges, les gammes incessantes de tierces), et c’est sans complexe que nos deux virtuoses passent les difficultés. Nous passerons le sublime Concerto pour violon qui n’est pas en reste de merveilles.

L’ensemble Die Kölner Akademie, dirigé par Michael Alexander Willens, fait des merveilles dans son accompagnement, et c’est grâce à leur très bonne lecture du jeu que les solistes peuvent être en parfaite condition musicale pour leurs solos.

COTATION & DISTINCTION

Distinction: Choix de Classique HD

Notes Techniques:

Interprétation:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Répertoire:4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)
Son:5 out of 5 stars (5,0 / 5)
Average:4.8 out of 5 stars (4,8 / 5)

Note de Bien-Être: 4.5 out of 5 stars (4,5 / 5)

<< Voir les résultats du sondage >>