Stéphanie d’Oustrac : Sirènes

DESCRIPTION

Nouvelle voix harmonia mundi En enregistrant ce premier récital pour harmonia mundi, Stéphanie d’Oustrac et Pascal Jourdan souhaitaient se mesurer à trois piliers de la musique romantique, trois compositeurs qui ont chacun à sa manière apporté une pierre décisive à l’évolution du lied (Liszt), voire à la naissance de la mélodie française, comme ce fut le cas pour Berlioz avec ses Nuits d’été. Bien davantage connues pour leur orchestration somptueuse, elles revêtent de tout autres habits lorsqu’elles sont accompagnées par la sobriété d’un piano. Cette démarche artistique trouvera ses résonances ultimes dans les cinq Wesendonck-Lieder destinés à l’origine à un simple duo chant piano par Wagner… avant de devenir l’un des plus célèbres cycles de l’histoire du lied.

Harmonia Mundi

CRITIQUE

Un pianiste qui sait se faire douceur sans complètement s’effacer. Il sait apporter à Stéphanie toute sa splendeur de voix, sa sensibilité, ses petits moments de respirations. Quel merveilleux pianiste ce Pascal Jourdan, il faut beaucoup de technique mais surtout beaucoup de magie.
Quant à Stéphanie, elle sait extrêmement bien jouer de son instrument, sa voix. Tout n’est que pure netteté, souvent certaines fréquences me font siffler l’oreille, mais là, toutes les notes de Stéphanie sont passées avec la plus grande délicatesse. Le duo me fait penser à un ADN, deux courbes qui ne vont pas l’une sans l’autre.

Sa voix est si douce, si sensuelle dans le bon sens du terme. On a souvent cette impression qu’elle chante rien que pour nous. Faire transparaître cela à travers un CD c’est un art qui ne s’apprend pas; il est là, caché ou alors il vous a déjà quitté… C’est ça la musique…

Composer: Liszt
Composition: Oeuvres diverses
Performer: Stéphanie d’Oustrac et Pascal Jourdan
Catalogue Number:  Harmonia mundi B07NF23N1P