Trio Bohème / Tchaikovsky, Piazzolla: The Seasons

TRIO BOHÈMECALLIOPE RECORDS

  • Artiste Principal:  Trio Bohème,
  • Jasmina Kulaglich, piano
  • Lev Maslovsky, violon
  • Igor Kiritchenko, violoncelle
  • Oeuvre:  The Seasons
  • Compositeurs: Tchaïkovski & Piazzolla
  • Date de sortie d’origine: le 5 avril 2019
  • Label: Calliope Records
  • Durée totale: 1 heure, 7 minutes
  • Genre: Musique Classique

Voyage aux deux coins du monde: sensibilité et nostalgie slave tendent la main au tempérament du tango argentin.

RÉSUMÉ

Au-delà de leur sujet commun, Les Saisons, ce sont les couleurs et le lyrisme qui font que coexistent, avec une telle évidence, ces deux univers différents. Pourtant la sensibilité, l’univers russe, si suggestif, pudique et nuancé, des Saisons de Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893) ne semblaient pas trouver écho dans l’œuvre sensuelle et soyeuse, aussi grave que rieuse, des Saisons d’Astor Piazzolla (1921-1992). Mais les transcriptions d’Alexander Goedicke (1877-1957) et de José Bragato (19152017), font merveilles.

Elles accordent aux œuvres originales le supplément instrumental et harmonique révélant leur secrète alchimie. Et dans l’interprétation aussi précise que généreuse du Trio Bohème — rappelons qu’il s’agit de la première gravure des Saisons tchaïkovskiennes transcrites pour un Trio — l’on surprend la conversation, et même la connivence, ici ou là, entre le Russe et l’Argentin, aux existences et créations si marquées par la Danse. Écoutez bien ces oeuvres ! Tendez l’oreille ! Au-delà des océans et du temps, c’est de cela dont parlent, dans le langage universel, intemporel, de la Musique, ces deux compositeurs de légende : de ce qui vient à l’âme, quand le corps danse. Peu importe qu’il s’agisse d’un Ballet ou d’un Tango ! Le Pas de Deux sait être aussi mélancolique que chavirant.

Il revient à leurs si fins et fidèles transcripteurs, à l’enthousiasme communicatif du Trio Bohème, de nous faire le cadeau de ces sublimes confidences, qui jamais ne cessent de nous bouleverser.

CRITIQUE HD

Une première partie pleine de tendresse. Le trio respire la sérénité et nous renvoie ces bonnes ondes. Toujours sur la bonne dynamique, on sent que ce Trio là n’est pas né de la dernière pluie. Ils s’accordent à merveille et joue parfaitement le même jeu tout en apportant chacun leur origine slave.
Chacun des instruments respire la vie et chacune des notes nous insuffle le bien-être.

Oh douce année qui tisse sa toile sur les cordes slaves du Trio Bohème.

Les Saisons de Tchaïkovski s’enchaînent avec un merveilleux sentiment de douceur. Chaque piste appelle à la poésie. Juin est d’une tendresse infinie. Quand Octobre arrive, le violon fait voler nos cœurs et effeuille petit à petit le vieil agenda et l’on se dit que l’année vient de passer sous nos yeux, sans crier garde. Doucement novembre va s’insinuer au fil des jours pour laisser place à la froide douceur de l’hiver … « Ne laisse pas place à la mélancolie, novembre est déjà là » . Voilà, décembre est arrivé et le Trio Bohème nous a offert son plus beau cadeau; une année de plus et pas une ride de plus.

Les saisons de Piazzolla nous font vivre au rythme de la célèbre ville de Buenos Aires. Transcrites pour piano, violon et violoncelle par José Bragato, l’âme de ces saisons s’en retrouvent vidées de leur essence fougueuse. Avec cette légèreté, le trio se met à nu et nous montre toute sa virtuosité. Aucun droit à l’erreur dans cette configuration là. Et plus les notes passent, plus nous apprenons à aimer cette version.

QUALITÉ SON

J’ai trouvé que le son était trop plat, c’est dommage car cela aurait apporté plus de crédits aux instrumentistes. Et puis le violoncelle était trop en arrière, trop effacé … Quel dommage !

ATTRIBUTION NOTES

Interprétation:4 out of 5 stars (4,0 / 5)
Oeuvre:3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)
Son:3 out of 5 stars (3,0 / 5)
Bien-être:3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)
Average:3.5 out of 5 stars (3,5 / 5)
Bonne écoute à vous les mélomanes
Musicalement
Nicolas